ARK NETWORK reference.ch · populus.ch    
 

  Tarlov et Arachnoïdite 

 Home  | Livre d'Or  | Album-Photo  | Contact  

 

 

Rubriques

Liens


Fibromyalgie et jambes sans repos

SYNDROME DES JAMBES SANS REPOS ET FIBROMYALGIE 
 
 
IRS et fibromyalgie : un regain d'intérêt 
Une nouvelle étude publiée dans l’American Journal of Medicine rapporte des effets bénéfiques de l’administration de fluoxétine sur les scores de douleur, de fatigue et 
de dépression de patientes atteintes de fibromyalgie. Encore une étude qui contribue à alimenter la débat sur l’intérêt des inhibiteurs de la recapture de la sérotonine (IRS) dans la fibromyalgie. 
La fibromyalgie représente aujourd’hui un réel problème de santé publique puisque sa prévalence aux États-Unis atteint les 2 t que les armes thérapeutiques disponibles sont rares et le plus souvent inefficaces. Sa 
physiopathologie est loin d’être élucidée et la prise en charge de ces patients repose en général sur des attitudes empiriques ou sur la base de quelques études cliniques peu convaincantes et souvent contradictoires. 
Les antidépresseurs tricycliques (en particulier l’amytriptyline) sont les seuls traitements médicamenteux pour lesquels les études sont cohérentes et montrent une efficacité significative même si celle-ci est modeste, 
mais ces médicaments présentent un profil de tolérance défavorable avec notamment une prise de poids fréquente mal acceptée dans cette population à large majorité féminine. Leur efficacité suggère néanmoins une 
implication probable du système monoaminergique central et l’hypothèse par extrapolation d’une efficacité des nouveaux antidépresseurs (inhibiteurs de la recapture de la sérotonine : IRS, ou de la noradrénaline), 
beaucoup mieux tolérés, méritait d'être vérifiée.Dans cette étude, 60 patientes (dont 37 ont pu être analysées) présentant les critères diagnostiques de fibromyalgie de l’American College of Rheumatology, ont été randomisées pour recevoir de la fluoxétine ou du placebo pendant 12 semaines en double aveugle, les produits étant administrés en titration (dose moyenne : 55 mg/jour). Le critère d’efficacité primaire était le “Fibromyalgia Impact Questionnaire“ (qui rassemble des items sur la fonction, l’aptitude au travail, la douleur, la fatigue, le sommeil, l’anxiété et la dépression) et les critères d’efficacité secondaire reposaient 
sur le “McGill Pain Questionnaire“, le nombre de points douloureux et le score de douleur musculaire total. 
Les résultats montrent une amélioriation significative du “Fibromyalgia Impact Questionnaire Total Score“, 56 es sujets étant améliorés d’au moins 25 ans le groupe fluoxétine contre 15 ans le groupe 
placebo. De même, les scores de douleur, de fatigue et de dépression ont été améliorés de façon significative par le traitement actif. En revanche, les "scores de douleur musculaire“ n'ont pas été modifiés. De façon intéressante, 
l'efficacité antalgique ne dépendait pas de la sévérité des scores dépressifs ou des antécédents dépressifs. Les effets indésirables, modérés, ont notamment consisté en des céphalées, une insomnie, une sédation 
et des nausées.◗ Cette étude confirme donc l'efficacité et la bonne tolérance de la 
fluoxétine à bonnes doses dans la douleur de la fibromyalgie, et montre que ce traitement présente une action spécifique sur certaines composantes nociceptives. On peut noter que deux essais cliniques antérieurs 
ont rapporté des résultats contradictoires de l'efficacité de ce même traitement 
dans cette indication, mais avec une posologie plus faible (20 mg/j)., ce qui suggère l'intérêt de doses plus importantes. On peut se demander ce qu’il en est de l’efficacité à plus long terme de ces traitements 
car la période d’observation dans cette étude ne dépassait pas 3 mois : existe-t-il des phénomènes de tolérance ? D’autre part, peut-on extrapoler ces résultats à la population de patients fibromyalgiques de 
sexe masculin ? De nouvelles études sur des cohortes plus importantes et des suivis plus 
longs restent donc nécessaires. Des études comparant les différents antidépresseurs sur la base de leur cible pharmacologique permettront peut être également de dégager de nouvelles hypothèses physiopathologiques 
sur ce syndrome, mais d'ores et déjà on peut estimer que entre ces deux troubles. 
Arnold LM., Hess EV., Hudson JI., Welge JA., Berno SE., Keck PE. 
A randomized, placebo-controlled, double-blind, flexible-dose study of 
fluoxetine in the treatment of women with fibromyalgia 
Am J Med 2002 ;112 :191-197 
 

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Vérifiez ici.

 
 
 
(c) Tarlov-aracEuropeInformation - Créé à l'aide de Populus.
Modifié en dernier lieu le 8.02.2010
- Déjà 14658 visites sur ce site!